Laurent Fabius : " Nous avons abandonné le travail sur les idées "

Publié le par Sélim

Laurent Fabius s'est arrêté pour répondre à nos questions tandis qu'il se dirigeait vers un atelier auquel il devait participer. Il semblait décontracté et heureux d'être présent à ce rendez-vous des Universités d'été où le contact avec les militants est très facile.

 


" Y a-t-il encore des idées à gauche ?"


A cette question, l'ancien premier ministre a répondu en déplorant, un manque de réflexion des forces de gauche. Il a ajouté à cela un appel à l'unité à l'heure où "l'échec" de Nicolas Sarkozy rend l'existence d'une alternative crédible à gauche indispensable.


Des primaires à gauche ?

Laurent Fabius a d'abord précisé qu'il n'avait pas d'idées arrêtées sur la question avant de préciser qu'une primaire ouverte à tous les partis de gauche faisait courir le risque d'un manque de réserves de voix en faveur du candidat désigné au moment du second tour.


 

Publié dans Interviews

Commenter cet article

teddy 31/08/2008 12:12

Il est manifestement le seul à pouvoir faire état d'une expérience internationale conjuguée à des faculté de tout premier ordre.

Il n'y a pas tant que cela d'Homme d'Etat aux PS. La grande question est à ce jour la question de l'intégration européenne, et il est le seul à proposer une solution cohérente, cette Europe des trois cercles, qui permettra de maîtriser la superstructure européenne dans sa volonté de se voir transférer plus de pouvoir encore et à la seule fin de venir appliquer aveuglément le dogme de la concurrence pure et parfaite.

La politique se fait tout d'abord à l'échelle d'un peuple, et il n'y a pas de peuple européen. La légitimité démocratique a pour cadre la nation, cette notion de gauche, dont les valeurs s'opposent frontalement au nationalisme.

Enfin et surtout, parce qu'il est un vrai républicain, sachant que l'égalité républicaine passe par un Etat fort, rationalisé et se donnant les moyens d'une ambition collective de premier ordre, il est notre candidat.

L'Etat républicain s'attache à protéger les grandes libertés et à garantir l'autonomie possible pour chaque individu. Ces grandes libertés, cette autonomie, passent par les piliers du dogme républicain, soit, et au delà de la nation et de l'Etat, l'école et la laïcité.

L'école des talents et de l'égalité des chances, une école avec des ambitions fortes pour les élèves, et une laïcité comme garantie de la liberté de ne pas croire, de croire, de culte ; une laïcité qui est une garantie contre le poison théocratique, ce mélange malsain du religieux et du politique.

Ces valeurs sont assurément celles de Laurent Fabius, et il est le seul, me semble t-il, au ps, à adhérer pleinement aux principes républicains.

Contre le délitement de l'esprit de liberté que portent toutes les formes de communautarisme : Laurent Fabius !

Fersy 30/08/2008 01:26

Fabius semble peu entouré, c'est sûrement qu'il suscite peu d'intérêt... Dur à vivre !