Jean-Louis Bianco, un militant parmi les autres...

Publié le par Sélim

Jean Louis Bianco est calme ce matin. Il se promène comme tous les militants dans le hall de l'espace Encan de la Rochelle. Il consulte avec intérêt les documentations du stand de la Fondation Jean Jaurès et après un long entretien avec Alain Bergougnoux, il accepte de répondre aux questions de l'équipe du blog Rochelle 2008.

Il nous explique qu'il existe deux universités d'été. celle des ateliers où les responsables et  les 3000 militants présents se retrouvent dans une ambiance conviviale pour participer à la rénovation des idées : « c'est l'Université où l'on travaille ». Et puis il y a celle des tractations en coulisse, où certains cherchent à mener des alliances stratégiques à l'approche du Congrès pour renforcer leur poids. L'ancien secrétaire général de l'Elysée critique ce jeu de dupes et assure ne pas y participer car « les militants ne voteront pas pour des alliances sans fondement, uniquement réalisées pour prendre le parti ».

Il donne ensuite sa position sur la question de l'organisation d'une  primaire au PS. Il est plutôt pour des primaires ouvertes à toute la gauche, mais tient à nuancer sa position : il y a d'abord le risque que ce soit perçu comme une volonté d'agression par nos partenaires de gauche puis il ajoute que les militants qui sont essentiels pour le Parti socialiste ne doivent pas perdre le privilège de la désignation du candidat aux présidentielles.

 

Publié dans Interviews

Commenter cet article

Anonyme 30/08/2008 16:08

Reste que la ligne de votre site est celle des Reconstructeurs
Votre site est loin d'être neutre...

Anonyme 30/08/2008 15:02

et l'interview de dray?

Sélim 30/08/2008 15:11


Nous ne l'avons tout simplement pas croisé... il était pourtant aux Universités...
Peut-être cette après-midi...
Toutefois, les interview de Jean-Christophe Cambadélis et de Claude Bartolonne suivent...