Portrait d'un jeune responsable socialiste

Publié le par Equipe Terra Nova


Il a 26 ans et il occupe par intérim la poste de Premier Secrétaire fédéral du parti socialiste, dans le Loiret. Baptiste Chapuis s'attarde aux stands de terra nova et discute avec les militants. Immédiatement, il essaye de mettre à l'aise ses interlocuteurs, un peu impressionnés par son titre. " Je ne le suis pas vraiment, je n'ai pas encore été élu, j'ai simplement bénéficié de la démission de mon prédécesseur. Je pourrais vraiment m'attribuer le titre lorsque j'aurai remporté l'élection aux suffrages des militants".

Il raconte humblement et franchement le parcours qui l'a conduit à ce poste : « J'ai été à l'UNL (Union nationale des Lycéen) depuis 16 ans, puis délégué de l'UNL, membre du MJS et enfin au parti socialiste ». Son ancrage local constitue l'une de ses forces : « Je suis allé à l'école, au collège et au lycée à Orléans. C'est également dans cette ville que j'ai fait mes études de droit ».


Il a travaillé avec Jean-Pierre Sueur, ancien maire d'Orléans et à nouveau candidat lors des élections municipales en 2008 : « J'étais son directeur de campagne. Au tout début, on était plutôt pessimiste : même si le bilan du maire sortant (de droite) n'était pas bon, c'est très rare de battre un élu qui n'a effectué qu'un seul mandat. Les électeurs lui laissent souvent le bénéfice du doute et lui donnent un peu plus de temps pour qu'il puisse mener à bien son projet. On dit souvent que le premier mandat est le plus facile ». Mais « à force de travail, de contact avec les militants, et grâce à un projet de proximité, la sauce a pris petit à petit. Finalement on a perdu de très peu et c'était une très grosse déception ! ».  Il travaille aussi en lien avec la région centre pour avoir une politique locale adaptée au besoin des citoyens.


Il commente avec distance les manœuvres à l'approche du Congrès de Reims. Il explique le contenu de l'assemblée des Premiers Secrétaires fédéraux, samedi matin. « Même si la tension était palpable à l'approche du congrès, on a surtout parlé d'organisation, de règles du jeu ».


Et on peut comprendre pourquoi les représentants socialistes au niveau départemental étaient tendus : Une semaine après le Congrès de Reims, le premier secrétaire sera élu au suffrage des militants...Mais les secrétaires de section et les premiers secrétaires fédéraux seront eux aussi élus au suffrage des militants des sections et des départements.


Une occasion que Baptiste Chapuis voudrait saisir pour être élu et disposer d'une véritable légitimité, celle du vote. A 26 ans, il serait alors le plus jeune secrétaire fédéral du PS.

Publié dans Billets

Commenter cet article

Lilia 03/09/2008 14:45

tu parles, quelle hypocrisie...les militants ne désignent personne, ce sont les apparatchiks qui se désignent entre eux, les militants ne sont là que pour servir les ambitions égotistes de ces enfumeurs.

Jerry 02/09/2008 00:42

Le PS se renouvèle, c'est bien! Bien sur, on ne parlera jamais de ça dans les médias, on se demande pourquoi??!